petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Vendredi 24 Mai 2019
Vendredi 24 mai 2019 à 21h00 | CONCERT

AmZik est un groupe de musique et d’expression kabyle qui a été créé par deux frères jumeaux, et un ami musicien. Nés en Kabylie, Karim, Nonor et Didine ont grandi dans la musique. Tout a commencé dans ce berceau de kabylie où ils ont appris à chanter, et à vivre sur le rythme des chansons de Idir, Slimane Azem, Matoub Lounès, tout en s’ouvrant sur les musicalités du monde.

Entre musique traditionnelle et nouvelles sonorités, le style de musique d’AmZik cherche à s’ouvrir à d’autres influences, dans le but de lier les musiques de nos racines et d’ailleurs.





Vendredi 24 mai 2019 à 19h00 | DEBAT ET CONFERENCE

Dramaturge, metteur en scène et acteur, Rifaat Torbey, une des grandes figures du théâtre libanais contemporain, vient de publier
“Le rideau est levé “(Roufiaat Sitara) aux éditions Sader.
Un livre sur la passion de son métier, le théâtre et le monde du théâtre dans lequel il vit depuis plus d’un demi-siècle.

Il raconte sa grande expérience des planches et le bonheur de voir la lumière du lever de rideau, ses souvenirs nourris par une longue carrière aux riches rencontres du monde de l’art, de personnages singuliers, des plus farfelus aux plus sombres, de création avec plus de cinquante pièces de théâtre aussi bien classiques que contemporains : Shakespeare, Georges Shehadé, Amine Maalouf, Jean-Louis Barrault…
Artiste du monde, Rifaat Torbey s'est produit au Liban, Paris, Londres, Rome, le Caire, ou encore Pekin. Avant qu’il aille à Washington, une belle occasion de saisir l’opportunité de son passage à Paris pour l’entendre nous parler de son livre “Le rideau est levé”.





Vendredi 24 mai 2019 à 20h00 | CINEMA SEANCE UNIQUE

Après 20 ans de séparation, Samir, ancien milicien, réapparaît dans la vie de son petit frère Omar devenu garde du corps à Beyrouth. Pendant toutes ces années, sa famille l’avait cru mort et personne ne se réjouit de son retour. Samir doit désormais se confronter à un pays qu’il ne reconnaît plus. Entre drame et comédie, le film illustre le destin de tous ceux qui ont traversé l’enfer de la guerre civile.





Du jeudi 9 mai au vendredi 21 juin 2019 | THEATRE

Au cœur de la sauvagerie archaïque qui nous habite tous, les Fauves de Wajdi Mouawad nous obligent à affronter nos silences, nos terreurs et nos hontes. Comment de l’amour et de la bonne éducation peuvent parfois naître les violences les plus brutales et la folie meurtrière ?





Du jeudi 25 avril 2019 au samedi 20 juillet 2019 | EXPOSITION

Galerie Imane Farès est heureuse d'annoncer la seconde exposition personnelle de Basma Alsharif.

Un néon affichant 24/7 clignote sans cesse sur la vitrine de la galerie. Rappelant la fameuse maxime de Benjamin Franklin (« le temps, c’est de l’argent ») qui exemplifie désormais l’esprit du capitalisme, cette enseigne signale un espace commercial ouvert en permanence, accessible à tout moment. Tel est le seuil qui accueille le visiteur dans la deuxième exposition personnelle de Basma Alsharif à la Galerie Imane Farès. Alors que les projets antérieurs de l’artiste abordaient la sémiotique de la représentation, 24/7 révèle subtilement comment ces représentations peuvent transformer insidieusement l’oeil, l’esprit et le corps en entités soumises.





Lundi 27 mai 2019 à 19h30 | CINEMA LES SALLES

La Fondation de la Maison de Tunisie française a le plaisir de vous inviter à la projection du film documentaire tunisien « Papa Hédi ». De Claire Belhassine,

« Papa Hedi est un portrait du 21ème siècle de l'un des musiciens les plus appréciés de Tunisie, Hedi Jouini , à travers les yeux de sa petite-fille britannique.
Un documentaire contemporain à la recherche des traces de l'esprit de Hedi ,et qui nous fera découvrir à travers des rencontres avec collègues , famille et commentateurs culturels son héritage public et privé et de découvrir pourquoi sa musique vit encore aujourd'hui .
Claire n’avait qu’une vingtaine d’années quand elle a découvert que son grand-père était le Frank Sinatra du monde arabe. Les chansons et les compositions de Hedi Jouini résonnent encore vingt ans après sa mort ... »




video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014