petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Mercredi 18 Septembre 2019
Jeudi 19 septembre 2019 à 20h30 | CONCERT

L’Olympia de Paris, le plus ancien music-hall de la Capitale, nous réserve une des meilleures rentrées musicales en nous présentant le spectacle « 24 Parfums » de Mohamed Ali Kammoun, le célèbre musicien, pianiste et compositeur.

Musique tunisienne, jazz, musique symphonique, « 24 Parfums » est une époustouflante création orchestrale de Mohamed Ali Kammoun. Sur la scène de la mythique salle, accompagnée d’artistes de 24 régions de Tunisie, le concert emporte dans un véritable voyage musical au cœur de la musique tunisienne d’aujourd’hui, inspiré du patrimoine musical tunisien ancien. La musique chante l’amour aux couleurs de chaque région musicale du pays. À la direction, le maestro est accompagné d’éminents artistes, parmi lesquels le grand soliste Zied Zouari au violon.





Jeudi 19 septembre 2019 à 19h00 | DEBAT ET CONFERENCE

Robert Solé, Ali El Hafnaoui et Jacques-Olivier Boudon croisent leurs points de vue sur une passion partagée : l’Égypte.

Un journaliste-écrivain, un historien et un architecte, tous trois passionnés d’Égypte, croisent leurs regards et leurs analyses sur un pays qui suscite curiosité et fascination depuis des millénaires, et sur la passion française qu’il a fait naître.

Débat animé par Ahmed Youssef, écrivain, membre de l’Institut d’Égypte, directeur exécutif du CEMO, auteur de Bonaparte et Mahomet. Le Conquérant conquis (éd. du Rocher, 2003).





Dimanche 22 septembre 2019 à 10h45 | CINEMA SEANCE UNIQUE

A la demande générale de fans de l'agglomération, pour fêter les 1 an d'un film phénomène
en présence du réalisateur, Nadir Dendoune et de sa mère et héroïne Messaouda Dendoune.
Précédée dès 10h45 d'un thé ou café offert par Utopia.

Des figues en avril
Nadir Dendoune - documentaire France 2017 59mn - avec l'incroyable Messaouda Dendoune, les autres membres de la famille Dendoune, et la participation involontaire de l'émission « Les Douze coups de midi » de Jean Luc Reichmann…

Ça aurait pu être juste un mec un petit peu célèbre qui aurait eu envie de faire un film sur sa maman - et ça n'aurait jamais eu vocation à sortir de son smartphone. Mais c'est en fait beaucoup, beaucoup plus que cela. Sans doute parce que Nadir Dendoune est un drôle de zèbre : inattendu, inclassable, ingérable, son parcours parle pour lui. Grandi comme bien d'autres au sein d'une famille kabyle dans une cité de l'Ile Saint Denis, il esquive de justesse, grâce aux bonnes rencontres aux bons moments (notamment un génial animateur de quartier, Salah), le parcours classique des jeunes immigrés de deuxième génération frappés par le déterminisme social. Sportif mais novice en alpinisme, Nadir Dendoune doit sa notoriété à son ascension en mode « tête brûlée » de l'Everest. Aventure qu'il raconte dans Un tocard sur le toit du monde, gros succès de librairie adapté au cinéma sous le titre L'Ascension, plus d'un million d'entrées à la clé. Connu également pour son soutien sans faille à la Palestine, il se bat pour la reconnaissance de la génération de ses parents, ces Maghrébins qui ont tant donné à la France, laquelle leur a tellement peu rendu.

Son livre Nos rêves de pauvres parlait de son enfance dans cette France des laissés pour compte pendant les années 80. Des figues en avril, continuation du livre, dessine le portrait drôle et bouleversant de sa mère Messaouda, que l'on découvre dans le quotidien de son deux pièces cuisine de l'Ile Saint Denis, essentiellement rythmé par la présence invisible de son mari, Mohand, placé en établissement et à qui elle rend visite chaque jour….





Mercredi 25 septembre 2019 à 18h30 | THEATRE

Récital poétique du poète Hamid Larbi autour de son recueil "Les reflets du verbe"

C’est le cinquième recueil de poésie de Hamid Larbi. Ces poèmes sont un parchemin légué par les premières pulsations de l’humanité primale. Le recueil est illustré par des sublimes calligraphies en arabe de l’artiste Hassan Majdi. "Dans ce recueil, nous sommes mis à l’épreuve, interrogeant notre propre traversée, intervalle calligraphié avec subtilité, d’écueils, jusqu’à l’accueil instant. Aucune frontière n’est tracée de façon précise. De l’inspire à l’expire, nous sommes pénétrés par ce souffle. Du verbe au faire, agir le sens où se structure l’humain de l’intime à l’ultime...Les reflets du verbe, recueil de poésie de Hamid Larbi, vous offre l’étincelle de conscience aux caresses de l’instance. Un merveilleux voyage cœur, corps et âme." Préfacée par l’artiste peintre Fanny Abadi.





Du vendredi 13 septembre au samedi 5 octobre 2019 | EXPOSITION

Les départs imprévus
Des images dessinées au crayon gris ou à la sanguine, peintes à l’huile, sur papier blanc ou sur toile. Ou encore animées images par images. Les sujets se détachent sur un fond blanc rendant une sensation d’inachevé. La forme suggérée cohabite avec le support brut, sans aucun décor, juste une atmosphère. Il s’agit de recueillir l’écho de ces lieux qui nous habitent dans un monde où l’on occupe des boîtes inhabitables, où le rapport à l’espace est problématique, le lien au sol presque inexistant sinon artificiel et instable. Le constat est là : ce silence de/à l’endroit remplit à lui seul l’espace.





Mardi 15 octobre 2019 à 19h00 | CINEMA LES SALLES

Le soleil ne se lève plus sur l’Atlas algérien. Après les guerres, sur cette terre où résonne encore l’écho d’une menace, Lamine marche dans la steppe accompagné d’un enfant. Que fuient-ils ensemble ? Un présent peuplé de mystérieux assaillants ? Les cauchemars du passé ? Cette traversée nocturne au cœur d’une nature majestueuse prend tour à tour les accents fantastiques d’une quête, d’un jeu ou d’un récit initiatique.
La projection sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur David Yon.




video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014